[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

sexta-feira, 10 de março de 2017

Les édulcorants, un mirage face aux dangers de l’excès de sucre



Les médecins en sont de plus en plus convaincus: remplacer les aliments sucrés par leur version « light » ne marche pas. Ni contre l’obésité, ni contre le diabète.

Si les édulcorants artificiels peuvent satisfaire notre goût du sucré sans apporter de calories, ils déclenchent sur notre organisme les mêmes mécanismes que le vrai sucre. Monika Wisniewska Amaviael/Monika Wisniewska - Fotolia
 
L’excès de sucre reste un problème majeur pour la santé. Pourtant, le discours officiel n’a pas toujours été aussi pessimiste. Lorsque David Ludwig, désormais professeur de nutrition à la prestigieuse faculté de Harvard, a achevé ses études de médecine dans les années 1990, les régimes pauvres en graisse étaient le fer de lance des nutritionnistes américains. Depuis, le médecin a dû se rendre à l’évidence: «Toutes les calories ne se valent pas», et celles provenant du sucre font des dégâts considérables sur la santé lorsqu’elles sont prises en excès. Ce qui est le cas pour la plupart des consommateurs des pays industrialisés.

Les nutritionnistes ne suggèrent pas de cesser toute consommation de sucre, mais mettent en garde contre les sucres ajoutés ou cachés là où on ne les attend pas. Dans Toujours faim (éd. Marabout), le Pr Ludwig pointe du doigt l’industrie agroalimentaire: «L’une des causes les plus évidentes du problème est la consommation de produits hautement transformés - le pain, les céréales pour le petit déjeuner, les biscuits salés, les gâteaux, les biscuits sucrés, les sucreries et les boissons sucrées, qui, durant l’ère du “sans graisses”, ont été prônés par tous les régimes.»

«Comme tous les autres aliments, le
sucre doit être consommé
raisonnablement»,
                                                                             Béatrice de Reynal
(...)

Sem comentários: