[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

quinta-feira, 6 de abril de 2017

L'agroalimentaire mondial anticipe de grandes manœuvres



Par
Depuis l'OPA ratée de Kraft Heinz sur Unilever mi-février, les grands groupes se considèrent comme des proies. Pour se protéger, ils doivent adapter leur stratégie.
Mi-février, Unilever a contraint Kraft Heinz à officialiser son projet quelques jours après la première manifestation d'intérêt, alors qu'il n'était pas encore prêt.
«Le signal est clair. Désormais, nous sommes tous des proies.» De l'aveu d'un dirigeant d'un géant de l'agroalimentaire, le monde a changé pour tous les acteurs du secteur. Mi-février, un prédateur est apparu au grand jour, prouvant qu'il pouvait s'attaquer aux plus grands d'entre eux, à l'exception, peut-être, du leader mondial Nestlé. Ce fauve, c'est l'américain Kraft Heinz, né de la fusion en 2015 du roi du fromage à tartiner et de l'empereur du ketchup. Soutenu par ses actionnaires, la société du milliardaire américain Warren Buffett, Berkshire Hathaway (27 %) et celle du Brésilien Jorge Paolo Lemann, 3G Capital (24 %), le groupe proposait d'avaler Unilever, géant anglo-néerlandais de l'alimentation et des produits d'entretien, qu'il valorisait 134 milliards d'euros…
Le ...
Cet article a été publié dans l'édition du Figaro du 86% reste à lire.(...)

Je suis déjà abonnéJe me connecte

Sem comentários: