[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

sexta-feira, 7 de abril de 2017

Pour les Européens, le téléphone au volant est plus dangereux que l'alcool


Envoie de SMS, utilisation de GPS, selon le baromètre de la Fondation Vinci autoroutes, l'utilisation d'objets connectés au volant est de plus en plus répandue chez les conducteurs européens.
Crédits photo: BORIS HORVAT/AFP
 Pour les Européens, le téléphone au volant est plus dangereux que l'alcool
Pire que l'alcool, les stupéfiants et la vitesse: les objets connectés au volant! Leur utilisation est considérée, par les Européens, comme la première cause d'accidents mortels sur la route, selon une enquête réalisée par Ipsos pour la Fondation Vinci autoroutes, auprès de 12.429 personnes âgées de 15 ans et plus, dont minimum 1.000 personnes dans chacun des onze pays sondés (France, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Espagne, Suède, Belgique, Grèce, Pologne, Pays-Bas, Slovaquie).

Selon ce baromètre publié ce vendredi, l'inattention causée par un smartphone ou un GPS est citée par 57% des personnes interrogées, contre 52% l'an dernier. Elle est plus souvent évoquée que la consommation d'alcool et stupéfiants (56%), première citée les années précédentes (62% en 2016), et la vitesse excessive (42%). Malgré cette prise de conscience, les comportements à risques restent très largement répandus. Les Suédois, toujours perçus comme les meilleurs conducteurs du continent (38%), confessent ainsi à 44% téléphoner sans kit mains libres, un niveau comparable à celui des Italiens (40%), des Polonais (48%) et des Grecs (54%), trois peuples considérés par les Européens comme les moins responsables au volant.

Les Français forts dans les insultes

(...)

Sem comentários: