[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

quarta-feira, 17 de maio de 2017

La Ritaline®, entre sous-prescription et abus

Par  Damien Mascret

Trop peu d’enfants souffrant de troubles déficit de l’attention ou d’hyperactivité bénéficient du traitement qu’ils devraient avoir. A l’inverse, trop d’étudiants l’utilisent mal, avec des conséquences importantes.

Le méthylphénidate est utilisée dans le traitement des enfants souffrants de TDAH  ( trouble déficit de l’attention/ hyperactivité).
LEMOINE / BSIP/LEMOINE / BSIP
 
Depuis sa commercialisation en France en 1996, la Ritaline® et autres psychostimulants du même ordre (Concerta®, Quasym® et Medikinet®) ont permis à des centaines de milliers d’écoliers de suivre un cursus normal alors qu’ils étaient en situation scolaire périlleuse. On estime en effet que de 2 à 5 % des enfants d’âge scolaire souffrent de TDAH ( trouble déficit de l’attention/ hyperactivité), un syndrome d’origine inconnue et qui peut mélanger plusieurs symptômes.

Parfois l’hyperactivité et l’impulsivité prédominent, donnant des enfants incapables de tenir en place, d’attendre leur tour, impatients, ayant besoin d’agir mais le faisant de façon désordonnée et inefficace. D’autres fois, c’est le déficit de l’attention qui est au premier plan, avec une incapacité à terminer une tâche, l’évitement de celles qui nécessitent une attention soutenue et une distractibilité majeure. Et des formes mixtes sont possibles.
(...)

Sem comentários: