[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

quarta-feira, 21 de junho de 2017

À Paris, ce centre d'aide alimentaire distribue les invendus des commerces


Par
REPORTAGE - Le Secours populaire français de Paris a ouvert début mars un centre d'aide alimentaire «antigaspi». Il propose au public en précarité un panier composé uniquement de produits frais invendus ou en surplus à date de péremption courte collectés auprès d'enseignes de la distribution et commerçants partenaires.
Ouvert depuis le 6 mars, le centre d’aide alimentaire du SPF dans le 13e arrondissement a été inauguré officiellement le 30 mai 2017.
Crédits photo: Isabelle de Foucaud
Ouvert depuis le 6 mars, le centre d'aide alimentaire du SPF dans le 13e arrondissement a été inauguré officiellement le 30 mai 2017.

Il est 14 heures, en ce jeudi de la mi-juin, et le centre d'aide alimentaire de la rue de la Colonie, dans le 13e arrondissement de Paris, entame sa distribution quotidienne. Une petite salle d'attente, prévue en cas d'affluence, accueille les personnes qui ont pris rendez-vous auprès du Secours populaire français de Paris pour faire leur plein à ce libre-service solidaire dans l'après-midi. Le circuit est bien rôdé: le public longe une rangée de frigos disposés le long du mur du fond de la pièce. Yaourts, fromages, charcuterie, pizzas, viande, oeufs, l'offre de produits de grandes marques ne diffère pas de celle d'une supérette traditionnelle. De même, le vaste choix de fruits et légumes proposé en fin de parcours sur une table à tréteaux - courgettes, poivrons jaunes, rouges ou verts, endives, persil, orange... - évoque celui d'un primeur classique.

Et pour cause, ce centre d'aide alimentaire est le premier exclusivement approvisionné en produits frais invendus ou en surplus, à date de péremption courte, collectés auprès d'enseignes de distribution et commerces partenaires. Une initiative du Secours populaire français de Paris qui est née dans le sillage du vote de la loi du 11 février 2016 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Pour rappel, cette loi oblige la grande distribution à donner leurs invendus alimentaires à des associations dans le cadre d'une convention, dans le but d'empêcher la destruction de produits propres à la consommation. Des sanctions sont prévues pour les enseignes récalcitrantes.

(...)

Sem comentários: