[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

sexta-feira, 23 de junho de 2017

Appel mondial pour l’interdiction du triclosan

Le triclosan est notamment présent dans les dentifrices.
[Didesign021/Shutterstock]

Depuis Florence, 206 scientifiques de 29 pays viennent de lancer un appel pour bannir le triclosan et son cousin antibactérien le triclocarban. Les chercheurs et médecins signataires s’étaient réunis l’automne 2016 à l’occasion d’un symposium sur les polluants organiques persistants organisé par l’Efsa. Ils estiment, en se fondant sur une revue de littérature extensive, que ces deux substances «sont des perturbateurs endocriniens persistants et bio-accumulatifs, toxiques pour les milieux aquatiques et les organismes qui y vivent». Une alerte solennelle, relayée par 9 organisations européennes, qui souhaitent voir l’Union européenne interdire le triclosan, notamment dans les produits cosmétiques.

85% pour les cosmétiques 

Car, à la différence des Etats-Unis où les deux substances ont été partiellement interdites en septembre 2016, l’Europe autorise toujours leur présence dans les dentifrices, les savons, les gels douches, les déodorants (teneur maximale de 0,3%) et dans les solutions pour bains de bouche (teneur maximale de 0,2%). Il est en revanche interdit dans les produits de rasage depuis octobre 2014. En 2006, quelque 450 tonnes de triclosan avaient été employées au sein de l’Union, dont 85% entraient dans la composition de produits de soins. Or, «pour le consommateur, le triclosan dans les produits cosmétiques ne présente aucun bénéfice immédiat, constate Hanns Moshammer, des Médecins pour un environnement sain (MES), une organisation autrichienne signataire de l’appel de Florence. Car «à cette concentration, il n’a pas d’action désinfectante sur la peau». Pire, «il peut nuire à la flore cutanée», complète son collègue Hans-Peter Hutter, professeur associé et docteur en médecine, de Médecine et Protection de l’environnement (MPE), une autre organisation autrichienne.

(...)

Sem comentários: