[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

quarta-feira, 7 de junho de 2017

Carence en fer: les femmes davantage concernées


Par  Christophe Doré
 
Carence en fer : les femmes davantage concernées
Les cheveux qui tombent, les ongles qui se dédoublent... et si vous manquiez de fer ? Une piste à explorer en priorité dès lors que l’on se déclare fatigué.


Le Pr Pierre Brissot, ancien chef du service des maladies du foie au CHU de Rennes, est formel: «Sans fer, on ne peut pas respirer.» Se fixant au pigment de notre hémoglobine, le fer transporte en effet l’oxygène des poumons vers toutes nos cellules. Voilà pourquoi des carences en fer provoquent inévitablement un état de fatigue permanent. Plus précisément, elles sont source d’anémie, avec un teint pâle et un essoufflement prononcé à l’effort, mais peuvent également perturber la croissance, faire tomber les cheveux, rendre plus sensible aux infections, etc.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) y voit ainsi l’un des problèmes nutritionnels les plus fréquents, y compris dans les pays développés. Principalement chez les femmes qui, en perdant du sang, manquent de fer: d’après la dernière étude nationale sur les consommations alimentaires (Inca), avant la ménopause, 13,5 % d’entre elles ont des réserves de fer totalement épuisées et 6 % souffrent d’anémie. Pourtant, dans l’immense majorité des cas, ces carences peuvent être prévenues, voire combattues, par l’alimentation, notre seule source d’apport pour ce métal.

Vitamine C

(...)

Sem comentários: