[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

sexta-feira, 16 de junho de 2017

Crédit immobilier: est-ce encore le moment de renégocier ?


Par

Conséquence de la remontée des taux de crédit immobilier, les renégociations de prêts représentent désormais moins de 50% des volumes distribués. La priorité est donnée aux nouveaux crédits.

Crédits photo: Narong Jongsirikul

Avec la lente remontée des taux - même si elle semble s’essouffler* -, la renégociation a moins la cote auprès des particuliers. Confirmation avec les derniers chiffres publiés par la Banque de France: la part de renégociation dans le volume total des crédits à l’habitat poursuit sa nette dégringolade. De 61,6% en janvier, elle a fondu à 49,6% en avril dernier, passant sous la barre symbolique des 50%. «Les demandes ont chuté depuis le début du mois d’avril pour représenter actuellement moins de 5 % de nos dossiers contre 26% en septembre 2016 au plus fort de la demande ces derniers mois», annonce le courtier Vousfinancer. «De notre côté, confie Cécile Roquelaure, chargée d’études pour le courtier Empruntis, la renégociation ne représente plus que 11 % de nos dossiers contre 38 % en septembre 2016.»

 
Soucieuses d’attirer de nouveaux clients, les banques préfèrent donner la priorité aux nouveaux emprunteurs plutôt qu’aux renégociations. Dès lors, avec des dossiers de renégociation en moins sur leurs bureaux, les établissements financiers peuvent se montrer encore plus conciliants sur le niveau des taux accordés pour un prêt immobilier. Surtout si les emprunteurs disposent d’un très bon dossier: des revenus élevés, une situation professionnelle stable ou encore une bonne capacité d’épargne.
 
(...)

Sem comentários: