[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

sexta-feira, 2 de junho de 2017

Diabète: «Éviter les régimes trop restrictifs»


En cas de prédiabète, il faut éviter les régimes trop restrictifs qui empêchent de faire du sport.
115106267/StockPhotoPro - stock.adobe.com
 
Par  Pauline Fréour
Diabète : «Éviter les régimes trop restrictifs»
INTERVIEW - Du 2 au 9 juin, c’est la semaine nationale de prévention contre le diabète. L’occasion d’interviewer le Dr Réginald Allouche, auteur de La méthode anti diabète.

LE FIGARO.- Pourquoi avoir écrit une «Méthode anti-diabète»?
Dr Réginald ALLOUCHE.- Cela fait 30 ans que je travaille avec des patients diabétiques et j’en ai eu assez de voir cette maladie progresser. Il faut savoir qu’avant de basculer dans le diabète de type 2, qui est lié à de mauvaises habitudes de vie en termes d’alimentation et de sédentarité, le malade passe par une phase de prédiabète qui dure 5 à 15 ans, pendant laquelle il est encore possible d’inverser la tendance. Des études ont montré qu’en perdant 5 à 7% de son poids corporel, et en faisant 3 séances d’exercice physique hebdomadaires de 50 minutes chacune, on abaissait le risque de diabète de 63%. C’est très significatif. À l’inverse, si l’on ne fait rien, un patient en prédiabète a 7 chances sur 10 de devenir diabétique de type 2.

Dans quelle mesure les Français sont-ils concernés par le diabète?
La France compte actuellement 3,5 millions de diabétiques de type 2, mais on estime qu’ils seront 6 millions en 2020. Cela représentera 10% de la population. Les États-Unis en sont déjà à 15% et certains pays du Moyen-Orient, à 20%! C’est une maladie qui est considérée comme hors de contrôle par l’Organisation mondiale de la santé.

Le prédiabète est sans symptôme. Est-ce que certains signes doivent quand même alerter sur la nécessité d’aller consulter?
 
Le surpoids est un facteur de risque majeur puisqu’il concerne 80% des diabétiques. C’est aussi une maladie dont la fréquence augmente avec l’âge, notamment après 45 ans. Enfin, une forte somnolence après le repas - certaines personnes s’endorment! - l’irritabilité, une fatigue chronique persistante, des fringales, doivent conduire à investiguer.

Pourquoi est-il important de réagir?

(...)

Sem comentários: