[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

terça-feira, 13 de junho de 2017

Processing of personal data / Traitement des données à caractère personnel


Tuesday, June 13, 2017

 
Dear Ms/Mr Frota,
1.   The EESC is of the view that what happens in the EU institutions should serve as a model for Member State procedures, and therefore believes that special care is called for in drafting the proposal.
2.   To this end, the EESC considers that issues such as aligning the wording of the proposal on that of the Staff Regulations of Officials of the European Union, procedures for dealing with harassment, cyberbullying and whistleblowing in the EU institutions, its application to the Internet of Things, Big Data and the use of search engines, and the placing of personal information published on the websites of the institutions on social networking sites should have been addressed explicitly.
3.   In the same way, the EESC would like the proposal to have set out both the terms for the security of the IT systems and the guarantees against cyber-attacks and breaches or leaks of data, ensuring technological neutrality, and would also like to have better clarification of the connection between data protection and the combating of crime and terrorism without needing to resort to disproportionate or excessive surveillance measures – measures that should in any case always be subject to checks by the European Data Protection Supervisor (EDPS). The EESC highlights the need for the proposal to expressly provide for increased resources for the EDPS, ensuring sufficient staffing and recruitment of people with high levels of knowledge and technical competence in the field of data protection.

These are amongst the main messages of the EESC opinion on the "Processing of personal data", adopted at the EESC Plenary session on 31 May 2017. You will find the full text of the opinion in all language versions, as well as additional information, via this link:


opinion


Yours sincerely,

Pierre Jean COULON

President of the TEN Section
Chère Mme/Cher M. Frota,
1.   Le CESE considère que les dispositions adoptées dans les institutions de l’UE doivent être prises comme modèle pour les procédures au niveau national, raison pour laquelle il estime qu’il faut apporter un soin tout particulier à la rédaction de la proposition à l’examen.
2.   À cet égard, le CESE tend à penser que certains aspects, tels que l’articulation de la proposition à l’examen avec le statut des fonctionnaires de l’Union européenne, le traitement des situations de harcèlement, de cyberharcèlement et de lancement d’alerte («whistleblowing») au sein des institutions de l’UE, sa mise en œuvre en ce qui concerne l’internet des objets, les mégadonnées et l’utilisation des moteurs de recherche ainsi que les informations personnelles publiées sur les pages web des institutions sur les réseaux sociaux auraient dû être traités de manière explicite.
3.   De même, le CESE aurait aimé que la proposition s’attache à énoncer les conditions de sécurité des systèmes informatiques ainsi que les garanties contre les cyberattaques et la contrefaçon ou la fuite de données. En énonçant ces conditions, il y aurait lieu de veiller à leur neutralité technologique de façon à mettre clairement en évidence la relation entre la protection des données et la lutte contre la criminalité et le terrorisme sans que cela n’entraîne l’adoption de mesures disproportionnées ou excessives en matière de surveillance, lesquelles devraient dans tous les cas être toujours soumises au contrôle du Contrôleur européen de la protection des données (CEPD). Le CESE souligne la nécessité que la proposition prévoie expressément le renforcement des moyens du Contrôleur européen de la protection de données et l’affectation d’un personnel en nombre suffisant et possédant un niveau élevé de connaissances et d’expertise technique dans le domaine de la protection des données.

Tels sont quelques-uns des messages clés de l'avis du CESE sur la "Traitement des données à caractère personnel", qui a été adopté lors de la session plénière du Comité du 31 mai 2017. Vous trouverez le texte complet de l'avis dans toutes les versions linguistiques, ainsi que des informations supplémentaires, via ce lien:
avis

Bien à vous,

Pierre Jean COULON
Président de la section TEN

 


European Economic and Social Committee
Rue Belliard 99, 1040 Bruxelles
 
 
 

Sem comentários: