[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

segunda-feira, 5 de junho de 2017

Un rapport réclame une définition de l’obsolescence programmée en Europe

Les Parisiens changent de téléphone tous les neuf mois en moyenne.
[Karlis Dambrans/Flickr]
Par 34 voix pour et une abstention, le rapport concocté par l’écologiste Pascal Durand a franchi la première étape.

À l’approche répressive adoptée par la France (avec la création d’un délit d’obsolescence programmée), il lui préfère une approche plus consensuelle. Aucune nouvelle obligation, donc, à la charge des fabricants, mais un appel du pied à Bruxelles pour créer un label européen volontaire. Ses critères seraient la durabilité du produit, son écoconception, ses capacités d’évolution et de réparabilité.
_________________________

Mobilisation contre l’obsolescence programmée en Europe

C’est une première : un rapport d’initiative visant à lutter contre l’obsolescence programmée des produits a été lancé par l’eurodéputé Pascal Durand. Il sera soumis, le 30 mai, au vote de la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement européen. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.
 _________________________

Pièces de rechange

Les producteurs sont également invités à rendre disponibles des pièces de rechange « à un prix proportionné par rapport à la nature et la durée de vie du produit », à l’indiquer sur l’étiquette, et à ne pas fixer au produit certaines pièces essentielles comme les batteries ou les LED, selon le communiqué du Parlement.

« Il est dans l’intérêt des producteurs de lutter contre l’obsolescence prématurée des produits, mais aussi dans celui des consommateurs et travailleurs, ou encore pour économiser des ressources », a déclaré le rapporteur.
(...)

Sem comentários: