[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

sexta-feira, 23 de junho de 2017

Une blogueuse décède après l'explosion d'un siphon de crème chantilly



Mis à jour le 23/06/2017

La victime, une blogeuse fitness âgée de 33 ans, est décédée après que l'ustensile l'a percutée en pleine poitrine, provoquant un arrêt cardiaque.


À Mulhouse, le 18 juin dernier, un accident domestique peu commun a tourné au drame. Rebecca Burger, 33 ans, figure mondiale du fitness aux 152.000 fans sur Instagram, est décédée après qu'un siphon à chantilly de la marque Ard'Time lui a explosé entre les mains et l'a percutée en pleine poitrine. La violence du choc aurait alors provoqué un arrêt cardiaque. Malgré l'intervention des secours et une intervention chirurgicale d'urgence, la jeune femme n'a pas pu être sauvée. Elle est décédée le lendemain de l'accident, à l'hôpital de Mulhouse. Selon les informations fournies par la gendarmerie du Haut-Rhin, une enquête menée par les gendarmes de Morschwiller-le-Bas est actuellement en cours pour déterminer avec précision les causes du décès.

Commercialisés depuis 2013, les siphons à crème chantilly Ard'Time auraient déjà provoqué plus de vingt accidents par le passé, selon les chiffres dévoilés le 21 juin par 60 millions de consommateurs. En février 2014, la survenue de deux accidents graves dans les Hauts-de-France avait d'ailleurs contraint Auchan - plus gros distributeur de ces ustensiles - à adresser un courrier à 50.000 de ses clients acheteurs d'un siphon Ard'Time et titulaires d'une carte de fidélité. Selon 60 millions de consommateurs, ces multiples accidents - jusqu'à celui, tragique, du 18 juin dernier - auraient pourtant pu être évités.

Dès leur mise sur le marché, le magazine avait tenté d'alerter les consommateurs et les pouvoirs publics sur leur danger, mais aussi sur ceux de la quinzaine d'autres marques de siphons à tête en plastique. En avril 2014, il avait même saisi la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui avait diffusé un communiqué d'alerte le 7 mai 2014. Une démarche jugée «insuffisante» par 60 millions de consommateurs, qui appelle de ses voeux la «suppression pure et simple» des siphons culinaires «avant que d'autres victimes soient à déplorer». Jeudi, la DGCCRF a renouvellé sa mise en garde précisant que «depuis 2010, plusieurs modèles de siphons culinaires ont causé des accidents domestiques graves dus à leur explosion, soit lors à la première utilisation, soit après plusieurs années d'utilisation». Elle aurait déjà procédé au retrait de plus de 200 000 siphons défecteux.

Sem comentários: