[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

segunda-feira, 17 de julho de 2017

L'Estonie va protéger ses données dans une e-ambassade au Luxembourg


ECONOMIE  »  Conjoncture

Par
Marqué par une cyberattaque qui avait bloqué pendant deux semaines les sites du Parlement, de ministères, de banques et de médias, le pays a choisi d'installer des serveurs sécurisés hors de son territoire.

 Le drapeau de L’Estonie 
Crédits photo: Photographer. Ints Vikmanis/Ints – stock.adobe.com
Le drapeau de l'Estonie


L'Estonie, qui préside jusqu'à la fin de l'année le Conseil de l'Union européenne, est le champion européen du digital. Dans ce petit pays de 1,3 million d'habitants, on vote même par Internet. Les Estoniens, qui n'en sont pas à leur première trouvaille, ont déjà inventé le statut de e- résident. En quelques clics, des non-résidents peuvent obtenir une «e-citoyenneté», ouvrir un compte bancaire et créer une entreprise. En 2018, l'Estonie va aller plus loin en ouvrant au Luxembourg une e-ambassade, où seront stockées les données du pays (impôts, documents d'identité, retraites, législation…).

Extraterritorialité

«La cybersécurité est cruciale pour la confiance et le fonctionnement des services», a expliqué le premier ministre estonien, Juri Ratas. Marquée par cinq décennies d'occupation soviétique et ayant dû faire face il y a dix ans à une cyberattaque qui avait bloqué pendant deux semaines les sites du Parlement, de ministères, de banques et de médias, l'Estonie a choisi d'installer des serveurs sécurisés hors de son territoire pour prendre le relais si le système intérieur ne fonctionnait plus. Cette ambassade d'un nouveau genre n'emploiera pas de personnel, mais ce fort Knox du XXIe siècle, dont les données seront le trésor, obéira au même principe d'extraterritorialité qu'une ambassade classique.

(...)

Sem comentários: