[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

segunda-feira, 7 de agosto de 2017

Scandale sanitaire: des millions d'œufs retirés de la vente en Europe


ECONOMIE  »  Entreprises
 
Par
Les supermarchés néerlandais et allemands ont commencé à retirer en masse les œufs suspectés de contenir des traces d'insecticide. Les autorités sanitaires suédoises, belges et suisses font de même. La France n'est «à ce jour» pas concernée par le scandale, selon le ministère de l'Agriculture.
Berlin

La décision d’Aldi concernerait au moins dix millions d’oeufs dans toute l’Allemagne.
Crédits photo: WOLFGANG RATTAY/REUTERS
La décision d'Aldi concernerait au moins dix millions d'œufs dans toute l'Allemagne.


Se dirige-t-on vers un nouveau scandale agroalimentaire? Depuis vendredi, plus aucun œuf n'est en vente chez Aldi outre-Rhin. La chaîne de supermarchés allemande les a retirés de ses rayons après la découverte d'une contamination à l'insecticide fipronil sur des lots néerlandais et allemands. Dans toute l'Allemagne, cela concernerait au moins dix millions d'œufs. Les oeufs touchés sont à la fois conventionnels et biologiques. Les autorités sanitaires suédoises, suisses et belges ont fait de même mais l'ampleur des dégâts semble de moindre importance.
La complexité de l'affaire, d'ampleur européenne, rappelle de précédents scandales, comme celui de la fraude à la viande de cheval en 2013. À l'origine cette fois-ci, des éleveurs néerlandais et allemands ont acheté à la société Chickfriend un désinfectant, le Dega-16, contenant illégalement du fipronil, une molécule toxique pour l'homme. Selon le journal allemand Spiegel Online, Chickfriend, basé aux Pays-Bas, se serait lui-même fourni auprès d'un distributeur belge de produits chimiques. Son responsable est aujourd'hui dans le viseur des enquêteurs. Dénoncé par d'anciens associés, l'homme est soupçonné d'avoir commandé de grandes quantités de Fiprocid, un médicament pour animaux contenant du fipronil, à une usine roumaine, de l'avoir mélangé au Dega-16 avant de le commercialiser.
(...)

Sem comentários: