[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

terça-feira, 12 de setembro de 2017

Autoroutes : l'État aurait validé des hausses de tarifs jusqu'en 2023


Économie  »  Conjoncture

Par  Jean-Victor SemeraroLe figaro.fr
Autoroutes : l'État aurait validé des hausses de tarifs jusqu'en 2023

France 2 a dévoilé, hier, le contenu d'un accord conclu en 2015, entre l'État et les sociétés d'autoroutes. Ces dernières pourront augmenter leurs tarifs chaque année entre 2019 et 2023. Pour les automobilistes, le surcoût s'élèverait à 500 millions d'euros.

Les sociétés d'autoroutes génèrent autour de 1.5 milliard d'euros de bénéfices par an ©Alain Aubert/Le Figaro.
Alain AUBERT/Le Figaro
  

Le prix des péages va-t-il fortement augmenter jusqu'en 2023? France 2 , a confirmé hier l'existence d'un accord entre l'État et les sociétés gestionnaires d'autoroutes. Le document signé du 9 avril 2015 précise que les sociétés d'autoroutes se seraient engagées à financer 3.2 milliards d'euros de travaux sur 10 ans. En échange, l'État leur aurait garanti une stabilité fiscale et un allongement de la durée des concessions. Par ailleurs l'accord leur permettrait d'augmenter les tarifs des péages chaque année entre 2019 et 2023 pour compenser un gel imposé des tarifs par l'État en 2015. 

Or quand à l'hiver 2014-2015, le gouvernement de Manuel Valls avait suspendu une hausse programmée des péages pour 2015, Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, s'était engagée à «rendre aux automobilistes un peu d'équité tarifaire» et avait promis qu'il n'y aurait d'augmentation des péages en 2016. Une décision immédiatement attaquée en justice par les sociétés d'autoroutes. Pour sortir de la crise, le gouvernement et les concessionnaires avaient signé un protocole d'accord resté secret. Celui dont le contenu est aujourd'hui révélé.

Un coût de 500 millions d'euros pour les automobilistes

(...)

Sem comentários: