[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

quarta-feira, 6 de setembro de 2017

Hulot acte la fin de la production d'hydrocarbures français d'ici 2040

Par 
Mis à jour


Le ministre de la Transition écologique a présenté ce mercredi un projet de loi qui prévoit la fin de la recherche, et de l'exploitation des gisements existants, sur l'ensemble du territoire français. Il espère ainsi convaincre d'autres pays de suivre cet exemple.
La fin de la production des hydrocarbures est désormais programmée. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a présenté ce mercredi le projet de loi qui entérine la sortie progressive et irréversible de la production de pétrole et de gaz sur l'ensemble du territoire français à l'horizon 2040. Dès la publication du texte, plus aucun nouveau permis de recherche d'hydrocarbures ne sera désormais attribué. Cette annonce constitue la première traduction concrète du «plan climat», présenté par Nicolas Hulot début juillet, et grave dans le marbre une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Le chef de l'État, cité par Christophe Castaner, a affirmé que la France était «à l'avant-garde de cette ambition (d'en finir avec les hydrocarbures)».
«Ce projet de loi nous permettra, lorsqu'il sera promulgué, de mettre fin immédiatement à tout nouveau permis d'exploration d'hydrocarbures», a déclaré Nicolas Hulot à l'issue du conseil des ministres. Les nombreuses demandes de permis de recherche, mises en attentes pas le précédent gouvernement, pourront donc être refusées. En revanche, «les situations légalement acquises seront respectées tout en se conformant au nouvel objectif de fin d'autorisation de renouvellement à l'horizon 2040», prévoit le projet de loi. Le texte signe la fin des 63 concessions existantes en France. Leur permis d'exploitation ne pourront être renouvelés au-delà de 2040. Le document met également fin au flou qui persistait autour du gaz de schiste. «A partir du moment où est interdite la recherche d'hydrocarbures et où aucun permis d'exploration de gaz de schiste n'a été délivré à ce jour, aucune exploitation de gaz de schiste ne sera plus possible en France», souligne le projet de loi. La fracturation hydraulique, seule technique efficace à ce jour, était déjà interdite depuis 2011 pour éviter la pollution associée à ce mode d'extraction. Mais cela laissait encore la porte ouverte à l'utilisation d'éventuelles nouvelles technologies.
Si ce texte a une forte symbolique sa portée reste tout de même relativement limitée. Chaque année le pays produit environ 800.000 tonnes de pétrole. Soit un modeste 1% de la consommation nationale. Le pays importe en effet 99% de son pétrole.

La France reste un très petit producteur d'hydrocarbures

Avec ces dispositions, la France entend limiter ses émissions de gaz à effet de serre en décourageant le recours aux hydrocarbures, qui polluent lors de leur utilisation. Elle veut ainsi tenir ses engagements pris lors de l'accord de Paris sur le climat et encourager d'autres pays à suivre la même voie. «Nous sommes le premier pays à prendre ce type de mesures. Je pense que d'autres pays vont emboîter le pas», a ainsi réagi Nicolas Hulot dans un entretien à l'AFP.
Le directeur général du WWF France, Pascal Canfin a également commenté le projet de loi: «si cette décision est essentiellement symbolique (...) elle n'en est pas moins importante puisqu'elle peut avoir un effet d'entrainement sur d'autres pays. Les jours des énergies fossiles sont désormais comptés, c'est une nouvelle page qui se tourne! Nous attendons maintenant du gouvernement qu'il prenne, à l'occasion des prochaines échéances comme les Assises de la mobilité, des mesures pour réduire notre consommation d'hydrocarbures». Ainsi que le souhaite le gouvernement, d'autres mesures suivront dans les prochains mois dans le cadre du Plan climat.

Sem comentários: