[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

terça-feira, 3 de outubro de 2017

La cigarette électronique: où en est-on?

Par 

La réponse du professeur Gérard Dubois, membre de l'Académie nationalede médecine et professeur émérite de santé publique.
Le professeur Gérard Dubois.
Le principe de la cigarette électronique ou e-cigarette est de produire par un chauffage doux un aérosol de propylène glycol ou de glycérol, avec ou sans nicotine. Inventée en Chine par Hon Lik en 2006, la cigarette électronique est disponible sur un marché qui s'est développé de manière spectaculaire et on estime à 3 millions le nombre de «vapoteurs» français en 2014. 

L'aérosol ou «vapeur», émis par l'e-cigarette, ne contient pas les substances toxiques liées à la combustion des cigarettes classiques comme le monoxyde de carbone (cause d'infarctus) ou les goudrons (causes de cancers). Le propylène glycol, également utilisé comme additif alimentaire, n'a aucune toxicité à court terme à la température de 60 degrés. 

Quant à la dégradation du glycérol en produits toxiques, elle n'est significative qu'au-delà de 250 degrés. La nicotine est associée à la dépendance au tabac, mais elle est ici seule et dépourvue des produits qui renforcent ses effets. Ainsi les conséquences délétères de cette pratique sont largement inférieures à celles de la fumée de cigarettes. Une étude conclut aux effets néfastes pour des expositions d'une à huit semaines alors que la fumée de tabac aurait un effet comparable en un jour! On peut alors s'étonner des mises en garde alarmistes. L'accord semble général pour dire que ce produit est infiniment moins dangereux que la cigarette traditionnelle.

La cigarette électronique avec nicotine

(...)

Sem comentários: