[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

quinta-feira, 26 de outubro de 2017

Les biocarburants divisent profondément le Parlement européen





La commission souhaite réduire la part des biocarburants issus de cultures agricoles à l'horizon 2030.
[Spencer Pugn/Unsplash]

Les députés européens réunis au sein de la commission environnement ont voté,  lundi 23 octobre, des amendements au projet de directive « RED II » visant à interdire la production de biocarburants en Europe. Par une courte majorité de 32 voix contre 29 et 4 abstentions, le rapporteur néerlandais Bas Eickhout (Les Verts) a fait passer une série de modifications à la directive, réunie au sein d’une Opinion

Les modifications visent notamment à interdire toute exploitation de biocarburants impliquant des cultures agricoles destinées au secteur de l’alimentation. Le changement d’affectation des sols, de l’agroalimentaire vers le secteur de l’énergie, est en effet perçu par la commission Environnement comme contraire aux accords de Paris. Ainsi, les biocarburants issus de l’agroalimentaire ne devraient plus bénéficier de soutien financier, sauf s’ils sont produits à partir de déchets. Dans ce dernier cas, ils pourront continuer à être subventionnés, à  condition de ne pas polluer les sols.
______________________

Il reste peu de temps pour sauver les biocarburants français et européens

Le président de la Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux s’inquiète du projet de la Commission de revoir à la baisse la part des biocarburants dans les transports, qui pourrait mettre en danger 70 % de la production de colza européenne.
______________________ 

D’autre part, les députés de la commission environnement ont fait passer des amendements encourageants les États membres à investir dans les énergies renouvelables, comme les énergies thermiques ou solaires.

L’exploitation des biocarburants issus de cultures hors l’agroalimentaire est cependant encouragée par le Parlement. L’énergie produite à partir de bois est ainsi considérée comme durable, tant qu’il est prouvé que sa production ne pollue pas les sols.

Des amendements contestés
(...)

Sem comentários: