[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

segunda-feira, 6 de novembro de 2017

À partir de 11h44 ce 3 novembre, mesdames, vous travaillez... bénévolement !




Par Mooréa Lahalle
 Le 26 octobre 2017

Le collectif Les Glorieuses lance une nouvelle campagne pour dénoncer les écarts de salaires entre les hommes et les femmes. Payées 15,8% de moins que leurs congénères, les inégalités se sont même creusées de quatre jours par rapport à l’an dernier.

En 2016, de nombreuses associations féministes avaient répondu à l'appel des Glorieuses à manifester contre les inégalités salariales. (Paris, le 7 novembre 2016.)
 Photo Madame Figaro / Valentin Chesneau


Pour que les femmes soient payées au même taux horaire que les hommes sur l'année 2017, elles devraient s'arrêter de travailler le 3 novembre à 11h44. C'est ce qu'a démontré le collectif féministe Les Glorieuses, connu pour être à l'initiative du mouvement du 7 novembre 2016 où le groupe, rejoint par des associations féministes, avait incité les femmes à quitter leur travail à cette date à 16h34 pour protester contre les différences de salaires. «Il y a un recul de l'égalité salariale en France. Les femmes ne travaillent plus "bénévolement" à partir du 7 novembre comme l'année dernière, mais quatre jours plus tôt», s'indigne le collectif.

3 novembre 2017, 11h44

En effet, cette année les femmes sont appelées à quitter leur poste le vendredi 3 novembre, à 11h44, date et heure à laquelle elles commenceront de travailler «pour rien». Pour définir cette date, Les Glorieuses ont calculé la moyenne de rémunération brute des Françaises par rapport à celle des hommes. L'organisation s'est appuyée sur les chiffres publiés par l’organisme de statistiques européennes Eurostat. Intitulé The life of women and men in Europe : a statistical portrait, cette étude met en évidence les inégalités salariales persistantes en Europe. Résultat : à compétences et poste égaux, en 2017 les femmes sont payées 15,8% de moins que les hommes, ce qui veut dire qu'elles travaillent «gratuitement» pendant 39,7 jours ouvrés. Quatre jours de plus qu'en 2016. Et ce, peu importe le secteur économique où nous évoluons (industrie, construction et services, à l'exception de l'administration publique).

La comédienne Helena Noguerra (ci-dessus) et l'humoriste Sony Chan (ci-dessous) ont prêté leur visage à la campagne de mobilisation mise en place par Les Glorieuses.

Mobilisation en ligne et rassemblements

Outre la mobilisation en ligne autour du hashtag #3novembre11h44, le collectif organise cette année encore des rassemblements un peu partout en France. Si pour le moment, le lieu parisien est encore à définir, une page Facebook a été créée pour informer les participantes de l'avancée de la mobilisation.

(...)

Sem comentários: