[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

segunda-feira, 6 de novembro de 2017

En Suisse, un whisky vendu au prix de 8500 euros était un faux






Économie  »  Consommation

Par  Alix Coutures
Dans un hôtel très chic situé à Saint-Moritz, en Suisse, un verre de Macallan millésimé 1878 et acheté par un amateur chinois à prix d'or datait en fait de 1970. Le patron de cet établissement s'est rendu à Pékin pour rembourser son client.

 Le 2 août, le whisky Macallan dans l'hôtel Waldhaus
HANDOUT/AFP

«Au nez, il a la senteur d'un vieux cognac, avec des notes de Porto, il fond sur la langue», déclarait au quotidien suisse 20.minuten.ch, le patron de l'hôtel Waldhaus, au sujet du fameux verre de whisky Macallan, vendu à prix d'or à un client chinois. 9999 francs suisses, soit 8589 euros, c'est la somme qu'a déboursée en août dernier cet amateur chinois, pour un verre de deux centilitres d'une bouteille millésimée 1878. Mais le breuvage, alors spécialement ouvert pour lui, datait réellement d'un siècle de moins.

La supercherie a eu lieu dans le fameux bar de l'hôtel Waldhaus, le «Devil's Place» (l'antre du Diable) inscrit dans le Guisness Book des records pour sa collection sans équivalent de whiskies. Dans cet hôtel ultra chic, situé à Saint-Moritz, tous les clients déboursent entre sept à 9999 francs suisses (de six à 8589 euros) pour une dose de deux centilitres de breuvage. Et le client chinois n'a pas dérogé à la règle.

«La bouteille n'a aucune valeur pour un collectionneur»

(...)

Sem comentários: