[ Director: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano X

terça-feira, 28 de novembro de 2017

Le glyphosate sème la discorde au sein du gouvernement allemand






Actualité  »  International

Par  Etienne Jacob,
Le glyphosate sème la discorde au sein du gouvernement allemand
La réautorisation lundi par l'Union européenne de l'herbicide controversé suscite des dissensions au sein de la coalition gouvernementale, alors que conservateurs et sociaux-démocrates prévoient de négocier une nouvelle alliance.

 Le glyphosate est un herbicide notamment présent de le Roundup de Monsanto. 
Yves Herman/REUTERS 


«Cinq ans de plus: l'Allemagne a sauvé le glyphosate». Le titre du quotidien belge L'Avenir est on ne peut plus clair, lundi soir, après le renouvellement de l'autorisation de l'herbicide controversé par l'Union européenne. Dix-huit des vingt-huit représentants des États membres ont voté en faveur de la proposition de l'exécutif européen. Neuf s'y sont opposés et un pays s'est abstenu. Jusqu'ici, l'Allemagne s'était abstenue en raison des divisions gouvernementales entre les démocrates-chrétiens d'Angela Merkel et les sociaux-démocrates. Lundi finalement, le représentant allemand à Bruxelles a voté en faveur de la proposition de réautorisation de cinq ans, sur consigne du ministre de l'Agriculture, Christian Schmidt, un conservateur du parti de la chancelière. Selon le journal belge, ce revirement aurait pu entraîner certains pays abstentionnistes comme la Bulgarie et la Roumanie à changer leur vote. Ces derniers s'étaient auparavant abstenus car ils souhaitaient une prolongation plus importante de l'herbicide.

Désaccords

«Ceux qui espèrent construire une relation de confiance entre partenaires de coalition» ne peuvent pas se comporter ainsi
Barbara Hendricks, ministre allemande de l'Environnement
Le virage à 90 degrés de l'exécutif allemand a provoqué l'ire de la ministre sociale-démocrate de l'Environnement, Barbara Hendricks. Farouchement opposée au glyphosate, elle a accusé le ministre de l'Agriculture d'avoir outrepassé ses prérogatives, parlant d'une «rupture de confiance» au sein de la coalition actuelle. «Ceux qui espèrent construire une relation de confiance entre partenaires de coalition» ne peuvent pas se comporter ainsi, a-t-elle estimé. Elle est d'autant plus en colère qu'elle a affirmé avoir expliqué à son collègue de l'Agriculture dans la matinée son opposition à la prolongation, au nom de la protection de l'environnement et de la santé. Selon Barbara Hendricks, elle et son collègue avaient convenu que l'Allemagne s'abstiendrait à nouveau et le ministre de l'Agriculture n'aurait pas tenu parole.
(...)

Sem comentários: