[ Diretor: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano XII

quarta-feira, 22 de novembro de 2017

Stéatose hépatique: quand le gras rend malade le foie

Par 
Stéatose hépatique: quand le gras rend malade le foie
INFOGRAPHIE - Cette maladie, due à une alimentation trop grasse, touche un quart de la population mondiale.

On estime qu’en France, plus de 10 millions de personnes seraient atteintes d’une stéatose hépatique, associée dans 90% des cas à une obésité.
Fotolia


Longtemps ignorée, la stéatose hépatique non alcoolique est largement associée à l’épidémie d’obésité. Cette surcharge graisseuse anormale du foie qui touche environ 25 % de la population mondiale (23 % en Europe) inquiète de plus en plus les spécialistes. «En France, en l’absence de données, on estime à plus de 10 millions les personnes ayant une stéatose, associée dans 90 % des cas à un syndrome métabolique, à l’obésité ou ses complications. Parmi elles, 80 % des 6 à 7 millions d’obèses et 90 % des 3 à 4 millions de diabétiques», indique le Pr Lawrence Serfaty, hépatologue (CH Saint-Antoine, Paris).

Sous l’effet d’une alimentation déséquilibrée, trop calorique, trop grasse, et de la sédentarité, l’organisme devient moins sensible à l’effet régulateur de l’insuline. Les excédents énergétiques sont stockés sous forme de graisse dont l’accumulation abdominale périviscérale est particulièrement dangereuse pour l’équilibre métabolique. «Quasiment tous ceux qui ont une stéatose hépatique présentent une résistance à l’insuline. Quand l’insulino-résistance est élevée, cette graisse abdominale vient inonder le foie de lipides transportés par la veine porte. La formation de lipides intra-hépatiques est aussi augmentée et leur sortie du foie diminuée.»

(...)

Sem comentários: