[ Diretor: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano XII

sexta-feira, 29 de dezembro de 2017

Apple présente ses excuses et baisse le prix de ses batteries



Par  Elsa Bembaron
Mis à jour



L'affaire de la mise à jour visant à ralentir certains iPhone pour protéger une batterie vieillissante a un nouveau rebondissement. Si Apple s'excuse, il nie les accusations d'obsolescence programmée de ses appareils.

«Nous nous excusons». Au moins, la formule utilisée par Apple est sans ambiguïté. Face à la bronca soulevée par une mise à jour liée au vieillissement des batteries, la firme n'a pas tardé à réagir. «Nous n'avons jamais cherché - et ne chercherons jamais - à faire quoique ce soit pour intentionnellement raccourcir la durée de vie d'un produit Apple, ou dégrader l'expérience utilisateur pour pousser les consommateurs à en acquérir un plus récent». Face à la colère de ses clients, Apple a annoncé dans la soirée du 28 décembre une baisse drastique du prix de ses batteries, de 89 à 29 euros, pour tous les détenteurs d'iPhone 6 et des modèles suivants. L'offre est réservée au remplacement de la batterie d'origine sur une période allant de janvier à décembre 2018. 

 
 Si l'affaire a éclaté la semaine dernière, la cause du problème est plus ancienne. Elle remonte à un an environ et à une mise à jour du système d'exploitation (OS) d'Apple pour iPhone et iPad (iOs 10.2.1). Celle-ci visait à résoudre un problème lié au vieillissement de la batterie: les iPhone 6, 6 Plus, 6S, 6S Plus et SE, s'éteignaient de façon intempestive. La nouvelle version de l'OS visait à réduire le nombre de ces arrêts. Cela a tellement bien fonctionné qu'Apple a reproduit le même schéma pour les iPhone 7 et 7 Plus. Cet automne, les consommateurs ont commencé à exprimer leur mécontentement, le remède avait un effet indésirable puisqu'il ralentissait les performances des smartphones, dans certaines conditions d'utilisation. Des associations de consommateurs, dont HOP en France, accusent désormais Apple d'avoir procédé à ces mises à jour pour pousser ses clients à changer d'iPhone au profit des modèles les plus récents. Ce que la firme nie. Elle promet même une nouvelle mise à jour disponible en 2018 qui permettra d'avoir une vision plus claire de l'état de la batterie, et donc de la changer le cas échéant.