[ Diretor: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano XII

quarta-feira, 27 de dezembro de 2017

Une alimentation riche en fruits ralentirait le vieillissement des poumons


Consommer des légumes et des fruits tous les jours permet de ralentir le déclin de la fonction respiratoire, et ce même chez les anciens fumeurs.

La pollution, le tabagisme, ou encore l’ accélèrent le vieillissement des poumons, et favorisent l’apparition de maladies respiratoires chroniques. Mais à en croire une étude parue dans European Respiratory Journal, il est possible de ralentir le déclin de la fonction pulmonaire en consommant régulièrement des fruits frais. Ce bénéfice, très certainement lié aux, profiterait aussi aux ex-fumeurs.
«Cette étude suggère qu’un régime alimentaire peut réparer les dégâts provoqués par le tabac chez des personnes qui ont arrêté de fumer. Elle indique aussi qu’une alimentation riche en fruits peut ralentir le vieillissement naturel des poumons chez les adultes n’ayant jamais fumé», commente le Pr Vanessa Garcia-Larsen, responsable des travaux et professeur de santé publique à l’université John Hopkins (États-Unis).

Pour parvenir à cette conclusion, l’équipe de recherche a étudié la fonction respiratoire de plus de 680 volontaires âgés en moyenne de 43 ans sélectionnés en Allemagne, Grande-Bretagne et Norvège. Plus de 40% d’entre eux ont confié avoir fumé au cours du suivi, et 16% étaient des fumeurs réguliers. En 2002, puis en 2012, les participants ont réalisé un test de spirométrie afin de mesurer le volume d’air maximal que leurs poumons pouvaient expirer en une seconde, ainsi que le volume maximal inspiré en six secondes. Ils ont également répondu à un questionnaire concernant leur alimentation. 

Il ressort que la consommation de thé, pommes, bananes, tomates et vitamine C est liée à un ralentissement du vieillissement pulmonaire. Les résultats montrent, en effet, que les adultes qui mangent plus de 2 tomates ou plus de 3 portions de fruits frais par jour ont des poumons plus jeunes que ceux qui consomment à peine une tomate ou une portion de fruits par jour. Les auteurs soulèvent que cet effet bénéfique observé chez tous les volontaires serait encore plus fort chez les anciens fumeurs, et ce indépendamment du nombre de cigarettes fumées par jour.

Bien que cette étude ne permette pas d’expliquer ces résultats, la littérature scientifique dévoile quelques pistes. Les chercheurs indiquent notamment que les tomates sont riches en lycopène, une substance antioxydante connue pour réduire l’inflammation des bronches. Ceci contribuerait à ralentir le déclin de la fonction respiratoire. Ils supposent également que les flavonoïdes, une autre famille d’antioxydants présente dans de nombreux aliments, pourraient jouer un rôle protecteur.
 
«La fonction pulmonaire commence à décliner vers 30 ans à une vitesse variable en fonction de l’état de santé de chacun. Nos résultats confirment la nécessité de délivrer des conseils nutritionnels, en particulier à destination des personnes à risques de développer des maladies respiratoires comme la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)», conclut le Pr Vanessa Garcia-Larsen.
En France chaque année, le tabac est responsable de 80% des cas de BPCO. Pour les 3,5 millions de malades, monter l’escalier ou tout simplement rester debout est une épreuve, en raison de l’insuffisance respiratoire. Faute de traitement curatif, près de 200.000 patients ont besoin d’oxygène au quotidien.

Sem comentários: