[ Diretor: Mário Frota [ Coordenador Editorial: José Carlos Fernandes Pereira [ Fundado em 30-11-1999 [ Edição III [ Ano XII

quarta-feira, 10 de janeiro de 2018

Le permis de conduire suspendu en cas d'infraction routière le téléphone à la main


Actualité  »  Société

Par  Angélique Négroni
 

Cette mesure choc est l'une des dispositions phares du gouvernement pour lutter contre la hausse du nombre de tués sur les routes.
 

À compter de 2019, l'automobiliste qui utilisera son portable en roulant s'exposera à la confiscation de son permis sous certaines conditions. Le contrevenant devra, en effet, avoir commis en même temps une infraction menaçant la sécurité d'autrui. Telle est l'une des 18 mesures annoncées par le gouvernement pour tenter d'améliorer la sécurité sur nos routes, où le nombre de tués est reparti à la hausse depuis 2014.

Révélé ce mardi, ce nouveau plan d'action, qui vise la vitesse et l'alcool au volant, comporte donc aussi une disposition concernant le portable. Celui-ci est désormais à l'origine d'un accident sur dix sur nos routes.

Malgré les textes qui n'autorisent son usage qu'avec «un kit mains libres» et qui interdisent en conséquence «la tenue en main, le port de l'oreillette» mais aussi «le recours au casque et aux écouteurs», les mauvaises habitudes perdurent. Pire, elles s'aggravent. L'arrivée des smartphones a fait naître de nouveaux comportements à risque. La lecture et l'envoi de courriels ou de SMS sont devenus pratiques courantes.

Toutes les études qui confirment cette évolution sont une photographie de ce que chacun observe sur la route. C'est la voiture qui soudain zigzague sur l'autoroute, une autre qui roule étonnamment à faible vitesse. À chaque fois, quand on double ces automobilistes, le constat est le même. Ils ont leur smartphone à la main, lisent ou écrivent des messages. Or à chaque fois, cela nécessite de quitter la route des yeux durant au moins cinq secondes, au cours desquels on parcourt 70 m à 50 km/h… D'autres encore regardent un film ou font des selfies! Une photo souvenir qui peut coûter… Le portable serait aujourd'hui devenu une des causes principales de mortalité routière.

(...)

Sem comentários: